Moulin d'Orcun

Fiche du moulin

<< Retour à la liste des moulins


Orcun
Orcun
Adresse 64490 Bedous
Cours d'eaule Gabarret
Date de constructionavant 1722
Nbre de meules3
Nature du moteur hydrauliqueRV
Hauteur de chute3,07 m
Débit / Puissance0,928 m3 / 38 cv
Site internetwww.moulin-orcun.com

Moulin d'OrcunLe moulin d'Orcun est l'unique moulin en fonctionnement de toute la vallée d'Aspe, et c'est une activité touristique professionnelle. Il se situe à Bedous, au sud d'Oloron-Ste-Marie. Il peut être visité toute l'année et J.Jacques se fera un plaisir, comme raconteur de pays, sur RV au 05.59.34.74.91 ou au 06.08.54.45.27, de vous conter l'histoire de son moulin ( en trois langues,: anglais, espagnol, béarnais ), et de vous faire découvrir à pied ou en calèche les merveilles du vallon de Bedous. L'entrée est payante, J.Jacques fait vivre son moulin, et il vit de son moulin.

Depuis 1722, il y avait une exploitation de transformation du minerai de fer et de cuivre extrait de la montagne de Boureim à Aydiüs, par la société Galabin, qui employait une trentaine d'ouvriers, mineurs, transporteurs, etc...

Développement, sur le site, du moulin d'Orcun, en 1751, appartenant déjà à un dénommé MIRAMON CLAVERIE Pierre, le grand-père de mon arrière grand-mère Marianne. En 1790, la Révolution a précipité l'arrêt de ces entreprises. En effet, MIRAMON CLAVERIE Pierre avait fini par construire un martinet (marteau pilon) pour affiner la tôle de fer afin de fabriquer des clôches et divers outils.

Aussitôt après la Révolution, sous Louis-Philippe, Catherine et son fils Bertrand MIRAMON transformèrent la forge en moulin à farine. Il est vrai que les forges en 1800 allaient connaître un essor conséquent, par Mr ABEL en 1825, à la frontière franco-espagnole, à Espelunguere. Peut-être que le minerai d'Aydiüs était épuisé, sachant qu'il fallait un hectare de bois pour obtenir une tonne de fer, de cuivre. En 1836, le moulin fonctionnait à plein régime, et cela jusqu'aux années 1950. En 1958, c'était les dernières cultures de blé de montagne. En 1965, on venait y faire moudre encore un peu de blé ancien, et du maïs. Mon grand-père a fini par avoir deux activités professionnelles: facteur et meunier.

Moulin d'OrcunCe n'est qu'en 1993, de retour des Amériques, après y avoir passé un peu plus d'un an, que j'ai entrepris la restauration du moulin pour sauvegarder ce patrimoine qui a fait vibrer plusieurs générations de la même famille.

Il est ouvert depuis l'été 1993 au public touristique, scolaire et du troisième âge. Aujourd'hui, une rivière pour la pêche à la truite, mode meunière bien sûr. Deux sentiers d'interprétation en environnement (eau et paysage). Un atelier pain pour le jeune public, avec un four à pain attenant. Un arboretum d'arbres fruîtiers. Une muséographie sur le blé, la farine, le pain, l'eau, etc etc...

Et quelques projets encore, à venir, dont trouver une meunière, une VRAIE !!!